• Guillaume de Brabandère

Étapes 5-6

Je vous avais laissés à Maredsous. La 5e étape m´a conduit jusqu’à Lautenne. Les premiers kilomètres en quittant Maredsous sont magnifiques: des petits sentiers au beau milieu des bois et ensuite un ravel. Au cours de cette étape, j’ai également l’occasion d’observer mes 2 premiers animaux: une chevrette et son petit qui traversaient un champ.


A Lautenne, je suis accueilli par Eliane, une ancienne jacquaire. Eliane a fait Compostelle en 2001. Peu de temps avant son départ, elle avait parlé de son projet à sa petite-fille de 19 ans. Cette dernière avait accepté de l’accompagner pour quelques jours et au final elles ont traversé toute la France ensemble jusqu’à Saint-Jean Pied de Port. Nous discutons de tout sans tabou. Elle a arrêté l’école après ses primaires pour aller travailler à l’usine. En effet, son père, rexiste, est décédé sur le front de l’Est en combattant pour les Allemands. Elle ne l´a donc jamais connu... Eliane c’est avant tout une personne généreuse, attentionnée et très humaine. Ayant fait Compostelle il y a 20 ans, elle sait exactement ce que je ressens et et ce dont j’ai besoin.


Ma douleur au talon droit est toujours présente. Comme j’ai peur que cela s’aggrave, je décide de laisser reposer mes pieds une journée. Qui veut aller loin ménage sa monture ! C’est l’occasion de donner un coup de main dans le jardin à Eliane. J’en profite aussi pour revenir sur cette première semaine pas évidente sur le plan physique mais déjà très riche sur le plan humain.


La 6e étape est la dernière étape effectuée entièrement sur le sol belge. Ma dernière nuit en Belgique aura lieu à Couvin. Cette fois-ci, c’est Jean et Christiane qui sont mes hôtes du soir, un couple engagé, humain et touché par les problèmes écologiques de notre temps. Jean, ingénieur civil de formation, est passé par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel au cours de sa carrière. Du haut de mes 25 ans, quelle richesse de pouvoir échanger avec lui. Actuellement il est conseiller communal à Couvin. Nous échangeons donc sur la problématique des camps scouts dans la région. Christiane elle, a deux grands sujets d’intérêt: d’une part, la communication non violente et d’autre part, notre rapport à l’argent en tant qu’être humain et ses dérives. Étant moi-même intéressé par ces deux sujets, j’ai beaucoup apprécié de pouvoir converser avec une personne qui a autant d’expérience, donnant des conférences sur ces sujets depuis une vingtaine d’années.


Demain, je quitterai déjà notre beau pays...


Portez-vous bien !