• Guillaume de Brabandère

Étapes 27-28

La journée commence de bon matin avec la bénédiction des pèlerins à la Basilique à 7h. En quittant Vézelay, je peux encore profiter de cette magnifique vue sur la vallée pendant un petit temps.

Après quelques kilomètres, je rencontre un pèlerin qui fait la route en sens inverse. En route depuis 1 mois, il remonte vers Vézelay pour emprunter ensuite la Via Francigena et rejoindre Rome puis Assises.

Le soir, je passe la nuit à la maison paroissiale de Tannay. Jean-Michel, le responsable est un passionné des chemins. Sur le mur figure une carte où chaque pèlerin de passage ajoute une punaise avec son lieu d’origine. Du Guatemala, Pérou à la Russie en passant par la Côte-d’Ivoire ou le Burkina Faso, l’on se rend compte que des milliers de personnes nous ont précédés. J’en profite pour laisser quelques mots sur le village de Sapang.

Après une bonne nuit, je quitte Tannay avec plus de 32 km au programme. Le matin, j’ai la chance de croiser quelques chevreuils qui sautillent dans les champs. Je croise assez régulièrement des animaux mais cela reste toujours de beaux moments. J’arrive enfin à prendre une photo plus ou moins convenable de l’instant.

À midi, je fais une petite pause à Varzy dont l’église est une des rares qui comptent 2 clochers. Pour la petite histoire, la cloche était trop grande pour le premier clocher donc ils ont dû en construire un deuxième.

Le soir, la recherche d’un logement s’avère assez chaotique. Je quitte les chemins pour rejoindre un petit village un peu plus loin. Un homme de 82 ans accepte de m’accueillir pour la nuit. Autour d’un petit apéro, il me raconte les aventures de sa jeunesse. Un peu distant au départ, il a vraiment un côté attachant une fois que la glace est brisée. De plus, il me donne une petite phrase que je partage ici avec vous car je la trouve assez parlante.

Portez-vous bien et à très vite !