• Guillaume de Brabandère

Étapes 22-23

Départ assez matinal, je suis déjà à la cathédrale de Troyes à 8h. Celle-ci comporte de magnifiques vitraux.

La suite du chemin traverse le centre historique de Troyes. Ces petites ruelles étroites d’époque médiévale sont très sympas. La plupart des maisons sont des vieilles maisons à colombage. La mairie est aussi impressionnante. La ville est en effervescence car Troyes vient de remporter le championnat de football de 2e division.

La suite de la journée, je passe une bonne partie du temps dans la forêt. Le ciel est à nouveau capricieux aujourd’hui mais cette forêt me donne l’impression d’être dans un tunnel de végétation.

Au bout de cette forêt, je me retrouve sur une petite colline qui me donne une très belle vue sur Sommeval où je passerai la nuit. La mairie de Sommeval met à disposition un petit abri pour les pèlerins. Le soir, en mangeant mon repas, j’ai la chance de voir un bel arc-en-ciel. Comme quoi, la pluie ça a aussi du bon...

Après une bonne nuit, je me remets en route. Avec toute la pluie qui est tombée ces derniers jours, les chemins sont assez boueux. A chaque pas on s’enfonce... cela me ralentit et le moral commence à pâtir de cette météo étonnante pour un mois de mai.

Vers 14h, je suis à Ervy-le-Châtel. Je comptais profiter du seul commerce sur ma route aujourd’hui pour me ravitailler mais il n’ouvre qu’à 15h30. Je patiente sous les halles du village tandis qu’une nouvelle pluie torrentielle débute. Une famille en promenade passe par là et on discute un peu. Le papa m’invite à boire un café à la maison pour me réchauffer un peu. Ayant encore 11 km à parcourir aujourd’hui, j’hésite un peu mais je me dis que ça me fera du bien.


Lorsque je rentre dans le salon, je me rends compte qu’ils sont en pleine réunion de famille. Ils me posent un tas de question sur mes aventures sur les chemins et très vite, la maman m’apporte gentiment un repas sur un plateau. Quelle bonne surprise ! Peu de temps après, le papa me propose de passer la nuit chez eux. Sur le chemin, il faut savoir profiter de chaque petite signe de la providence donc j’accepte avec plaisir.

Après avoir pris une bonne douche, ils me proposent de les accompagner à la messe dans le village voisin. Le soir, je joue au billard avec 4 de leurs 6 enfants de 27 à 13 ans et puis l’on partage un bon repas. Je suis fort touché par la bienveillance et le sens de l’accueil de cette famille. On dit souvent que Saint-Jacques veille sur ses pèlerins ! Voilà encore un très beau cadeau sur ma route.

Quelle chance d’être tombé sur cette famille. Habitant Versailles, ils venaient passer le week-end de l’Ascension dans leur seconde résidence à Ervy. Depuis leur terrasse, on a une vue magnifique sur la région.

Le lendemain matin, madame me prépare un bon petit pique-nique puis les 4 enfants m’accompagnent pour quelques centaines de mètre sur la suite du chemin. Après avoir passé un excellent moment en leur compagnie, me voilà à nouveau plein d’énergie pour continuer ma route.


Portez-vous bien et à très vite !